L’histoire de l’alphabet latin

Publié le jeudi 09 juin 2022

Connaissez-vous l’origine, l’histoire et l’évolution de l’alphabet latin ? Parcourez cet article et découvrez toutes les réponses !

L’écriture a fait son apparition au IVe siècle avant Jésus-Christ en Mésopotamie, plus précisément à Sumer. Ce sont les Sémuriens qui sont les premiers à utiliser l’écriture. Au début, l’objectif étant de garder des traces du passé. Au fil du temps, pour apporter plus de précision, le clan a commencé à représenter graphiquement les sonorités de leur langue. C’est là le problème. Il est certainement évident que le scribe de la ville voisine utilise des symboles différents pour un même son.

C’est ainsi que la naissance d’un système d’écriture codifié a eu lieu. Il s’agit de l’alphabet. Via cet article, découvrez tous les points fondamentaux que vous devez absolument savoir au sujet de l’alphabet latin. Quelle est son histoire ? Son origine ? Son évolution ? Explication !


De l’alphabet phénicien à l’alphabet latin

Différents systèmes d’écriture ont fait leur apparition dans plusieurs coins du globe notamment en Égypte, en Mésopotamie, en Chine, etc. Mais la naissance de l’écriture alphabétique a eu lieu en terre de Canaan, plus précisément en Proche-Orient.

Notez tout d’abord que l’ancien alphabet sémitique est un emprunt à la civilisation égyptienne. Le XIVe siècle avant J.-C. a été marqué par l’apparition d’une écriture alphabétique de 30 signes. C’est ce que nous appelons l’alphabet cunéiforme. Ce dernier disparu à la suite de la naissance de l’alphabet linéaire. C’est seulement à la fin de XIIe siècle avant J.-C. que l’alphabet classique de 22 lettres fut créé. À cette époque, la graphie de l’écriture et de la lecture se faisait désormais de droite à gauche.

L’alphabet phénicien venait ensuite découper la syllabe en unité simple, en consonne et négligeait les voyelles. Peu de temps après, les Grecs adaptent l’alphabet phénicien à leur propre langue. Ils apportent ainsi de nombreuses modifications y compris la séparation des mots, l’utilisation des accents. Ils adoptent également un sens ionien de gauche à droite ainsi qu’un sens de lecture horizontale.

Des années passèrent, l’alphabet grec inspira plusieurs civilisations notamment les Étrusques. Certains rois étrusques qui régnèrent sur Rome jusqu’au IVe siècle avant J.-C. les chassèrent. Ces rois sont originaires du Latium. Après avoir chassé les Étrusques, ces Latins empruntaient l’alphabet étrusque pour transcrire leur langue. Ce qui marqua l’introduction de l’alphabet en Italie. L’alphabet latin fut créé avec la création d’un alphabet de dix-neuf lettres.


L’alphabet latin : l’histoire

Base de la langue latine, l’alphabet latin que nous connaissons tous est né avec les Étrusques. Sa naissance a eu lieu à l’époque de la République romaine, tout comme dans plusieurs pays occidentaux. Cet alphabet a été inspiré de l’alphabet grec via l’alphabet étrusque. À cette époque, les lettres étaient au nombre de 19 et le sens de l’écriture n’était pas encore défini. Certaines inscriptions sont écrites de droite à gauche, alors que dans d’autres cas, c’est plutôt l’inverse. La graphie est donc différente d’une situation à une autre.

En parlant de son origine, nous pouvons conclure que l’alphabet latin dérive de l’alphabet étrusque. Les Latins s’inspiraient de cette langue pour transcrire leur langue qui reste encore mystérieuse jusqu’à aujourd’hui. L’alphabet latin s’élargit avec l’Empire romain dans toute l’Europe. À ce moment-là, il n’y avait que des majuscules dans l’alphabet latin. C’est seulement à l’époque carolingienne que les Latins ont introduit petit à petit les minuscules.


Évolution de l’alphabet latin

De nos jours, l’alphabet latin comporte 26 lettres classiques : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z. L’alphabet latin se présente comme étant une référence pour la majorité des pays d’Europe, plus particulièrement ceux qui ne possèdent pas d’écriture propre.

À l’exception de l’anglais, les langues qui s’inspirent de cet alphabet utilisent des caractères supplémentaires en plus des 26 lettres de base. L’anglais reste ainsi la seule langue qui garde jusqu’à maintenant la version la plus classique de l’alphabet latin. Ces caractères supplémentaires sont généralement appelés les diacritiques.

Pour l’alphabet français, il existe au total 42 caractères. Les Français utilisent treize caractères accentués en plus des caractères de base. Les caractères accentués sont généralement : À, Â, È, É, Ê, Ë, Î, Ï, Ô, Ù, Û, Ü, Ÿ. Ils utilisent également un caractère avec une cédille et deux ligatures qui sont Æ, Œ.

L’alphabet espagnol comporte au total 28 lettres. Les 25 lettres sont identiques à l’alphabet français du W. Seulement, l’alphabet espagnol utilise le ch, le ll, le ñ. En espagnol, les voyelles peuvent aussi être accentuées par des accents toniques.

La majorité des alphabets occidentaux dérive du latin y compris l’alphabet italien. Autrement dit, l’alphabet italien fait aussi partie des variantes de l’alphabet latin. La langue italienne comporte 21 lettres qui sont A, B, C, D, E, F, G, H, I, L, M, N O, P, Q, R, S, T, U, V et Z. Son alphabet compte également cinq lettres d’origine étrangère : J, K, W, X et Y. Les cinq lettres supplémentaires peuvent être d’origine grecque, anglaise, latine, etc. Tout cela pour vous dire que la langue italienne est une langue romane qui conserve certains systèmes d’écriture latine.

L’histoire de l’alphabet latin

Publié le jeudi 09 juin 2022

Connaissez-vous l’origine, l’histoire et l’évolution de l’alphabet latin ? Parcourez cet article et découvrez toutes les réponses !

L’écriture a fait son apparition au IVe siècle avant Jésus-Christ en Mésopotamie, plus précisément à Sumer. Ce sont les Sémuriens qui sont les premiers à utiliser l’écriture. Au début, l’objectif étant de garder des traces du passé. Au fil du temps, pour apporter plus de précision, le clan a commencé à représenter graphiquement les sonorités de leur langue. C’est là le problème. Il est certainement évident que le scribe de la ville voisine utilise des symboles différents pour un même son.

C’est ainsi que la naissance d’un système d’écriture codifié a eu lieu. Il s’agit de l’alphabet. Via cet article, découvrez tous les points fondamentaux que vous devez absolument savoir au sujet de l’alphabet latin. Quelle est son histoire ? Son origine ? Son évolution ? Explication !


De l’alphabet phénicien à l’alphabet latin

Différents systèmes d’écriture ont fait leur apparition dans plusieurs coins du globe notamment en Égypte, en Mésopotamie, en Chine, etc. Mais la naissance de l’écriture alphabétique a eu lieu en terre de Canaan, plus précisément en Proche-Orient.

Notez tout d’abord que l’ancien alphabet sémitique est un emprunt à la civilisation égyptienne. Le XIVe siècle avant J.-C. a été marqué par l’apparition d’une écriture alphabétique de 30 signes. C’est ce que nous appelons l’alphabet cunéiforme. Ce dernier disparu à la suite de la naissance de l’alphabet linéaire. C’est seulement à la fin de XIIe siècle avant J.-C. que l’alphabet classique de 22 lettres fut créé. À cette époque, la graphie de l’écriture et de la lecture se faisait désormais de droite à gauche.

L’alphabet phénicien venait ensuite découper la syllabe en unité simple, en consonne et négligeait les voyelles. Peu de temps après, les Grecs adaptent l’alphabet phénicien à leur propre langue. Ils apportent ainsi de nombreuses modifications y compris la séparation des mots, l’utilisation des accents. Ils adoptent également un sens ionien de gauche à droite ainsi qu’un sens de lecture horizontale.

Des années passèrent, l’alphabet grec inspira plusieurs civilisations notamment les Étrusques. Certains rois étrusques qui régnèrent sur Rome jusqu’au IVe siècle avant J.-C. les chassèrent. Ces rois sont originaires du Latium. Après avoir chassé les Étrusques, ces Latins empruntaient l’alphabet étrusque pour transcrire leur langue. Ce qui marqua l’introduction de l’alphabet en Italie. L’alphabet latin fut créé avec la création d’un alphabet de dix-neuf lettres.


L’alphabet latin : l’histoire

Base de la langue latine, l’alphabet latin que nous connaissons tous est né avec les Étrusques. Sa naissance a eu lieu à l’époque de la République romaine, tout comme dans plusieurs pays occidentaux. Cet alphabet a été inspiré de l’alphabet grec via l’alphabet étrusque. À cette époque, les lettres étaient au nombre de 19 et le sens de l’écriture n’était pas encore défini. Certaines inscriptions sont écrites de droite à gauche, alors que dans d’autres cas, c’est plutôt l’inverse. La graphie est donc différente d’une situation à une autre.

En parlant de son origine, nous pouvons conclure que l’alphabet latin dérive de l’alphabet étrusque. Les Latins s’inspiraient de cette langue pour transcrire leur langue qui reste encore mystérieuse jusqu’à aujourd’hui. L’alphabet latin s’élargit avec l’Empire romain dans toute l’Europe. À ce moment-là, il n’y avait que des majuscules dans l’alphabet latin. C’est seulement à l’époque carolingienne que les Latins ont introduit petit à petit les minuscules.


Évolution de l’alphabet latin

De nos jours, l’alphabet latin comporte 26 lettres classiques : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z. L’alphabet latin se présente comme étant une référence pour la majorité des pays d’Europe, plus particulièrement ceux qui ne possèdent pas d’écriture propre.

À l’exception de l’anglais, les langues qui s’inspirent de cet alphabet utilisent des caractères supplémentaires en plus des 26 lettres de base. L’anglais reste ainsi la seule langue qui garde jusqu’à maintenant la version la plus classique de l’alphabet latin. Ces caractères supplémentaires sont généralement appelés les diacritiques.

Pour l’alphabet français, il existe au total 42 caractères. Les Français utilisent treize caractères accentués en plus des caractères de base. Les caractères accentués sont généralement : À, Â, È, É, Ê, Ë, Î, Ï, Ô, Ù, Û, Ü, Ÿ. Ils utilisent également un caractère avec une cédille et deux ligatures qui sont Æ, Œ.

L’alphabet espagnol comporte au total 28 lettres. Les 25 lettres sont identiques à l’alphabet français du W. Seulement, l’alphabet espagnol utilise le ch, le ll, le ñ. En espagnol, les voyelles peuvent aussi être accentuées par des accents toniques.

La majorité des alphabets occidentaux dérive du latin y compris l’alphabet italien. Autrement dit, l’alphabet italien fait aussi partie des variantes de l’alphabet latin. La langue italienne comporte 21 lettres qui sont A, B, C, D, E, F, G, H, I, L, M, N O, P, Q, R, S, T, U, V et Z. Son alphabet compte également cinq lettres d’origine étrangère : J, K, W, X et Y. Les cinq lettres supplémentaires peuvent être d’origine grecque, anglaise, latine, etc. Tout cela pour vous dire que la langue italienne est une langue romane qui conserve certains systèmes d’écriture latine.